« Parfois, il arrive que l’on se sente seul avec un vague à l’âme.
Cet état est naturel, car il ne dure pas.
La tristesse, la mélancolie, l’épuisement sont là comme des messagers pour nous dire :
“Hé ho ! Je crois que tu dois te reposer ! Dors, mange, reviens à toi et la joie tu retrouveras !”
La longueur du temps — ou de cet état — est propre à notre capacité à se mettre en action
pour nous-même.
La première action est le délestage des pensées toxiques, des poubelles intérieures.
C’est-à-dire prendre le temps de s’introspecter et de se connaître.
Après cela, le repos est important pour retrouver ses forces ; il faut donc accepter de ne pas être dans un état confortable durant cette transformation.
Ensuite le ressourcement, prendre le temps de remplir le vide par de la joie et des expériences heureuses.
C’est ainsi que vous entamerez un nouveau chapitre dans votre vie. »