Je vous partage aujourd’hui la guidance d’un être nommé Sarhinaÿa.
Découvrez de qui il s’agit et quel est son message :

« Je suis de ceux que l’on entend, mais qui pour les yeux reste dans le néant. Je suis un esprit du vent.
Mon essence jalonne les contrées du monde. Ma danse suit les rythmes de la Terre et de sa course autour du soleil.

Le vent est un médiateur bien peu connu ou reconnu comme tel, pourtant il est le souffle quand votre voix appelle. Je fais le lien entre le feu et l’eau. Quand j’attise l’un, alors je berce l’autre. La terre me donne force et caractère quand je me faufile entre ses monts et ses cratères.

Mon empreinte est pleine de vos pensées et de vos consciences. Je capte ce qui émane de vos têtes, et dans ma danse je distribue ce “ fruit ” — si bien nourri et développé —, à votre voisin.
Comprenez que dans mes mots il se trouve une certaine ironie. Vos pensées sont, pour 90 % d’entre vous, des déchets toxiques laissés à la dérive de vos émotions… Et vos voisins eux-mêmes en subissent les répercussions sur leur santé et seul état d’être.
Les médias de votre monde sont des “ médiateurs ” des intermédiaires qui distribuent l’information au plus grand nombre. Seulement, vous êtes encore bien frêles et immatures pour savoir dissocier les énergies et les pensées qui vous appartiennent ou non. Celles qui sont issues du conditionnement ou de votre propre vérité.

Muscler et fortifier le vent de votre esprit et amener la paix pour pouvoir l’écouter. Tout ce brouhaha intérieur n’est que disharmonie et trouble pour la musique de votre esprit. À cause de cela, la voix de votre âme ne sait se faire entendre “ par vous-même ”.

La terreur est une émotion qui fait perdre toute raison. L’impulsion est bien une réponse en réaction à une incertitude, et celle-ci vous renvoie à votre notion de sécurité intérieure.
Passant entre vous, je m’efface et me refais. Je me charge de vos rêves et vos peurs.
Maintenant je vous interroge… que souhaitez-vous me léguer et faire hériter à cette humanité ? »